Antonio Salieri
( 1750 - 1825)

Antonio Salieri
( 1750 - 1825)

VIENNE CAPITALE DE LA MUSIQUE

Au cours de ce nouveau thème, mes chers amis nous allons découvrir toute l'intensité historique ainsi que la virtuosité sublime de Vienne , Capitale de l'Autriche et également de la musique sous sa forme la plus raffinée. Pour permettre d'atteindre cette jonction pleine de beauté et d'éclat créatif nous allons partir ensemble explorer la nature céleste et donc nous arrêter longuement sur le génie musical et la quintessence des arts du XVIIIe Siècle, époque faste, luxueuse, créative ainsi que révelatrice de nombreux talents historiques qui ont réussi à creer un environnement d'une très haute intensité et ou la composition musicale est  grandiose et remarquable en son sens artistique. Vienne est souvent percue comme le berceau historique de la musique classique elle incarne tout le rayonnement prolifique du génie musical. Le 5ème art vibre d'une manière importante au coeur de cette ville. Vienne le berceau historique de l'opéra et de la musique classique a fortement contribué au développement de l'esthétisme classique en musique. Cette ville chargée d'histoire est à la fin du XVIIIè Siècle un centre renommé pour la musique classique et la création musicale , elle fait figure de ville musicale par excellence ou elle voit naître de nombreux compositeurs de grand talent tout comme de la rivalité historique qui accompagne souvent la disposition grandiose du génie...

Elle est le reflet symbolique de la grandeur historique ainsi que du dualisme ancestral. L'empereur du Saint - Empire Joseph II ( 1741 - 1790) souverain Visionnaire et mélomane , symbole de " despote éclairé " etait passionné de musique classique et d'opéra. Sous l'égide de l'empereur et également frère de la reine de France Marie Antoinette ( 1755 - 1793)  Vienne se transforme au rythme de la musique classique et des concerts. La concurrence est rude et une forte compétition s'engage alors entre les compositeurs alors à l'affut de commandes prestigieuses et fortement rémunérées, tous sont dans l'espérance d'une commande de l'empereur ou obtenir les faveurs de riches mécènes mélomanes.

Le classicisme viennois, berceau historique de grands compositeurs  et foyer majeur pour la musique classique

La ville de Vienne a vu evoluer un grand nombre de compositeurs prodigieux , parmi lesquels Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig Van Beethoven ( 1770 - 1827) , Jean Sebastien Bach ( 1685 - 1750) , Franz Schubert ( 1797 - 1828) ou encore des célèbres représentants de l'école italienne comme le Vénitien Antonio Salieri ( 1750 - 1825) qui est à cette époque compositeur de la cour et directeur de l'opéra italien ou encore Muzio Clementi. Le talent se fait prolifique et virtuose , d'ailleurs l'éducation à la musique fait partie intégrante de tout bon gentleman, la musique à Vienne symbolise le raffinement , l'exquise beauté alliée à la grandiose volonté  de changer le cours de l'histoire.  Comme je le disais précédemment une grande competition fait rage entre les compositeurs , et notamment entre compositeurs italiens et compositeurs allemands et autrichiens, d'ailleurs a ce propos mes chers amis j'aimerais porter à votre connaissance le celèbre duel au piano organisé par l'empereur Joseph II entre le compositeur italien Muzio Clementi ( 1752 - 1832 ) et le compositeur virtuose Wolfgang Amadeus Mozart ( 1756 - 1791)  fin 1781 , le niveau est remarquable, et le souverrain surpris par une telle maitrise dut déclarer match nul. Une petite anecdote également qui facilitera grandement la lecture, il faut savoir que le piano ( piano-forte) fut inventé par l'italien Bartolomeo Cristofori ( 1655 - 1731) il élabore son premier piano-forte en 1698. Et au sujet de l'Opéra car les commandes pour ces oeuvres musicales font partie des mieux rémunéré au sein de la Capitale autrichienne, il faut savoir mes chers lecteurs que la première représentation de l'opera est donnée au théatre de la cour de Mantoue en italie le 24 fevrier 1607, le compositeur Italien Claudio Monteverdi ( 1567 - 1643) fait jouer alors son Orfeo. A la suite de cette representation l'opéra se répand partout en italie, particulièrement à Venise.

La naissance d'oeuvres musicales célèbres d'une beauté firmamentale pour ecrire l'histoire de la musique classique

et cette grande rivalité va donner naissance à des oeuvres musicales historiques alliant beauté, sens du grandiose et luxe eternel, nous sommes ici devant le décor splendide du talent de l'homme intellectuel, cultivé et ayant en son centre l'attachement légitime à la beauté artistique.  Il existe plusieurs types de mécenat, celui de l'empereur, celui de l'église ou encore de riches mélomanes  qui souhaitent financer et participer à la créations d'oeuvres intemporelles. Par exemple Hieronymus Von Colloredo ( 1732- 1812) devenu prince archeveque de Salsbourg en 1772   mécène de la famille mozart notamment Léopold et également de Wolfgang Amadeus qui le quitte à l'âge de 25 ans et en 1781 pour s'installer dans la capitale autrichienne. 

La competition a Vienne fait rage entre les differents compositeurs

Ludwig Van Beethoven ( 1770-1827)

Ludwig Van Beethoven ( 1770-1827)

Nous pouvons également preciser le rôle important du Baron Gottfried Bernhard Van Swieten ( 1733 - 1803) fortuné mecène qui passe régulièrement commande d'oeuvres. Sur demande de ce mélomane cultivé, Mozart participe entre 1788 et 1789 à une réhabilitation des oeuvres des compositeurs Bach et Haendel ( 1685 - 1759). Georg Friedrich Haendel symbolise de bien belle manière l'apogée de la sublime musique baroque qui apporte une touche euphorique, il figure avec Antonio VIvaldi, Telemann ( 1681 - 1767) et Rameau ( 1683 - 1764) comme les  représentants les plus célèbres de la musique baroque. Mais revenons si vous le voulez bien au classicisme viennois, avec des représentants aussi célèbre que Mozart ou Beethoven , d'ailleurs leurs destins se croisent pour la première fois en 1787 a Vienne alors que le jeune Ludwig  agé de 17 ans recontre Wolfgang Amadeus dans le but d'etudier la musique. Le maitre de Bonn, Beethoven est souvent considéré comme le dernier représentant du classicisme viennois, et il a réussi a preparer de facon magistrale l'évolution vers le romantisme en musique.  Des collaborations magistrales et prodigieuses ont pu ainsi dessiner l'histoire du génie musical , nous pouvons rendre hommage au célèbre librettiste et poète italien Lorenzo Da Ponte (1749-1838) ami du légendaire séducteur Giacomo Casanova (1725 - 1798) Da ponte est renommé pour sa collaboration historique avec Mozart, il est à l'origine de trois livrets d'Opéra Le nozze di Figaro en 1786, Don Giovanni en 1787 adapté d'après la pièce du compositeur vénitien Giuseppe Gazzaniga ( 1743 - 1818) et Cosi Fan tutte en 1790 . Citons également le célèbre Requiem de Mozart , qui est une messe de requiem célèbrée lors de funerailles, Cette oeuvre qui date de la dernière année de vie de Mozart ( 1791) n'a pu étre terminée du vivant du compositeur et donc sur consigne de sa femme constanze a été achévée en 1792 par le compositeur autrichien Franz Xavier Sussmayr ( 1766 - 1803). Cette messe des morts est une pièce majeure et emblématique de Wolfgang Amadeus Mozart.

La capitale autrichienne a été le théatre de nombreuses oeuvres passées a la posterité dont la Neuvième Symphonie oeuvre majeure de Ludwig Van Beethoven qui fut dirigée par le maitre en personne  atteint de surdité et jouée le 7 mai 1824 pour la première fois au théatre Kartnertor de Vienne. Cette célèbre  oeuvre fut dédiée au roi de Prusse  Friedrich Wilhelm III ( 1770 - 1840). Une symphonie chorale en ré mineur , qui se compose de quatre mouvements et dont le quatrième est celui de l' Hymne à la joie, basée sur un poème de Friedrich Von Schiller ( 1759 - 1805) L'ode a la joie est devenu l'hymne officiel de L'union europééne . Une petite précision également il faut savoir que Beethoven fut l'élève de Antonio Salieri, ce grand compositeur italien maltraité par l'histoire et  découvert à Venise en 1766 par Florian Leopold Gassman ( 1729 - 1774) qui l'emmene a Vienne et finance son éducation musicale. 

La forte rivalité historique ou l'apothéose de la puissance et du sens tragique

Wolfgang Amadeus Mozart ( 1756-1791)

Wolfgang Amadeus Mozart ( 1756-1791)

Mes chers amis, ou il y a de la rivalité il y a donc forcement par conséquence logique, une certaine volonté de soumettre son adversaire ou son concurrent et cette lutte peut nous entraîner dans les spirales du chaos... Vienne représente la beauté musicale mirifique entre volonté admirative et désir de triompher. Il y a donc des facteurs intrinsèques qui peuvent déterminer de la capacité de résistance d'une personne et en l'occurrence d'un compositeur. Si il y a un bien un duel entre compositeurs qui a fait couler beaucoup d'encre, c'est celui opposant Mozart et Salieri... 

Il y a meme eu un opéra du compositeur russe Nikolai Rimski - Korsakov  (1844 - 1908) qui est censé relater la légende de l'empoisonnement de Mozart par Salieri sur fond de rivalité et de jalousie en suivant le livret du poète Alexandre Pouchkine ( 1799 - 1837). Mais une chose est certaine c'est effectivement la mort tragique de Wolgang Amadeus Mozart A Vienne le 5 décembre 1791 à l'age de 35 ans. La science de la composition de Mozart a permis une nouvelle vision et interpretation virtuose de la musique classique

Gustav Mahler ( 1860 - 1911)

Gustav Mahler ( 1860 - 1911)

Pour détailler ce développement nous pouvons également notifier ici la rivalité entre le compositeur autrichien  Gustav Malher ( 1860-1911) reconnu notamment pour sa Symphonie n°5 et son célèbre Adagietto et le compositeur italien Arturo Toscanini ( 1867 - 1957) au Metropolitan opera de New York. Preuve que la virtuosité en musique s'accompagne souvent de rivalité et de concurrence.